Accueil

DINER DANSANT

SAMEDI 29 AVRIL

Salle municipale

Aujourd'hui mardi 25 avril nous fêtons les – Marc – Marco – Marcus –

NOUVEAU EN RUBRIQUE "ACTUALITES"

- CHASSE AUX NIDS

- CARNAVAL 2017

- ARRETE MINISTERIEL RECONNAISSANT LE CARACTERE DE CALAMITE AGRICOLE AUX PERTES DE RECOLTES DUES AU GEL

- COURRIERS ASSURANCE CANALISATIONS

- COLLECTE DES ORDURES MENAGERES

- BOUCLES CYCLABLES

- DOCUMENTATION TOURISTIQUE A L'ACCUEIL DE LA MAIRIE

- CIMETIERES: MISE EN GARDE

- INSCRIPTIONS AU SYSTEME D'ALERTE

- LES SERVICES ADMINISTRATIFS DE CANTINE, GARDERIE, URBANISME, CADASTRE ET TECHNIQUE SONT FERMES LE VENDREDI APRES MIDI.

- PRE DEMANDE DE PASSEPORT EN LIGNE

- Telepoints.info

- Le Document d'Information Communal sur les Risques Majeurs.


La ville, ses grands hommes, son histoire

La mémoire collective et les personnalités marquantes constituent aussi l'identité des Guerchois, et font partie intégrante de leur patrimoine. Des hommes illustres ont contribué dans des domaines très divers à la renommée de La Guerche sur l'Aubois.

Illustres personnages...

Claude Pajot

En 1766 naît celui qui se fera appeler "Le Roi de la Guerche". Erudit, bon orateur, il devient conseiller municipal, puis député. Grisé par le succès, Claude Pajot fait preuve d'un zèle révolutionnaire sous le règne de la Terreur: "le Roi" s'en prend à tout ce qui rappelle la féodalité! Bientôt accusé de malversations, il est arrêté et mis sous les barreaux de la Conciergerie. Il échappera à l'échafaud après la mort de Robespierre.

Louis Gaspard Roubet

Né à Nevers le 6 Février 1810, Louis Gaspard Roubet, brillant élève du lycée de Nevers poursuit ses études à Bourges et prépare l’école polytechnique. Il en ressort  parmi les mieux notés de sa promotion. Capitaine d’artillerie, il est dans l’obligation de donner sa démission pour cause de maladie. Il étudie alors le droit, puis sa licence obtenue, il prend la charge de Juge de paix à Decize (1841 - 1847). Pour un débutant, la charte est lourde, Decize étant le pays natal de Guy Coquille, éminent juriste (1523 - 1603).

La place de Juge de paix de La Guerche devenue vacante, il vient ensuite s’y installer et prend ses fonctions à partir du 4 Mars 1852. Pendant près de 40 ans, à ses moments de liberté, il fouille les archives municipales ou paroissiales, fréquente les bibliothèques, prend des notes. Il laisse dans ses notes de nombreuses anecdotes locales et d’une plume alerte et dans un style plaisant il écrit de multiples écrits dont :

-         Le Benoistier du Gravier (1866)     

-         Les droits féodaux sur la Loire dans le détroit de la châtellénie de Nevers

-         Les rois inconnus

-         Un acte de satisfaction (essais d’histoire locale -1867)

-         Pierre de Grasnay

-         Mémoire sur une question de céramique (Mai 1868)

-         Epigraphie historiale de La Guerche (1873)

-         Forges et fourneaux du canton de La Guerche (1886)

-         Du faict de la gabelle

-         Sur un manuscrit

-         La coutume de Germigny l’Exempt

-         La Chapelle de Sainte Blaise de La Guerche (1889)

-         Des mines d’argent au pays nivernais

-         L’Eglise Saint-Blaise de La Guerche

Mais il sait aussi dessiner et sculpter la pierre. Il laissera de superbes fonts baptismaux à l'église Notre Dame de La Guerche et un remarquable tronc en pierre à l'église Saint Etienne du Gravier. 

Louis Gaspard Roubet était également Vice-président de la société nivernaise des lettres-sciences et arts, membre influent de la société des antiquaires et membre de l'association des numismates de France.

Il décède le 26 Avril 1889 à l'âge de 79 ans dans sa résidence, 40 Avenue du Gravier à La Guerche sur l'Aubois. Ses obsèques sont célébrées à l'église Saint Etienne du Gravier devant une foule compacte et recueillie parmi laquelle un important clergé et de nombreux officiels dont le Maire de La Guerche M. Martin-Sauvard.

L'assistance escorte ensuite le char funèbre sur la route du Guétin jusqu'aux dernières maisons de la ville.

Louis Gaspard Roubet sera inhumé dans le caveau familial au cimetière Gautherin de Nevers.

 

François Descamps

En 1915, François DESCAMPS ouvre à la Guerche une fabrique de boîtes à fromage. Après l'armistice de 1918, il reprend son ancien métier d'entraîneur pugilistique et transforme sa Villa des Tilleuls en lieu d'entraînement. Il y dirigera des boxeurs comme LEDOUX, MOLINA, GRISELLE, WALKER et Georges CARPENTIER. Ce dernier remporte des titres de champions d'Europe et, en 1920 dans la catégorie mi-lourd, le titre de champion du monde. Deux rues guerchoises portent le nom de François DESCAMPS et Georges CARPENTIER.  

L'abbé Millet

Désiré Alexandre MILLET est né à Sainte Solange le 11 Juillet 1882. Après avoir été prêtre à Germigny l'Exempt, il arrive à La Guerche sur l'Aubois vers 1930.

Actif à l'Ecole Religieuse de La Guerche (dont il est le doyen), il s'investit également beaucoup à l'hôspice.

Résistant pendant la guerre et organisateur de filières de passage de clandestins sous la couverture de l'archiprêtre Pinson de Vierzon, il est arrêté et détenu à la prison de Bourges.

Unanimement apprécié pour son humanité, très proche de ses fidèles, il a participé activement à la vie sociale de La Guerche.

Il décède le 12 Octobre 1975 à Germigny l'Exempt.

 

 

Bures sur Dives

En 1946, une lettre écrite par le maire de Bures sur Dives, dans laquelle il explique les souffrances de sa commune ravagée par les bombardements de juin 1944, parvient en mairie guerchoise. La Guerche sur l'Aubois se mobilise alors pour faire parvenir aux sinistrés des colis de première nécessité. Un Comité de marrainage s'organise et à l'aide matérielle, se joint l'aide morale dont les victimes ont besoin.

Au fil du temps, la relation de marraine à filleule a évolué pour laisser place à une relation d'amitié, et un pont géographique s'établit entre les 2 régions, sur lequel circulent des souvenirs communs, des échanges  et des envies d'ouverture. 

Un square au nom de la Guerche sur l'Aubois a été aménagé à Bures sur Dives en mémoire de ces événements. Le square guerchois de Bures sur Dives a été inauguré sur le quai éponyme en mai 2007.